Je le voulais depuis son annonce par les studios Rockstar. J’ai sué sang et eau dans tous les magasins de l’île pour me le procurer (fin! Seulement ceux du sud à vrai dire!). À chaque fois, je rentrais chez moi bredouille, empli de désillusions, maudissant notre si belle ile chez qui, tout arrive 5 mois après. Tous les jours, je repartais néanmoins à l’assaut le coeur plein d’espoir, m’imaginant déjà galoper dans ces vastes contrées désertiques, le pad de la ps3 vissé entre mes mains pendant de longues heures… Malheureusement, je n’ai jamais pu mettre la main sur ce fameux jeu qui se fait tant encenser tous les jours!

MAIS, et oui il y a un MAIS! Tout cela est maintenant loin derrière moi et toutes mes peines sont dorénavant effacées à jamais, car grâce à l’intervention divine – parentale en France dans une Fnac en fait -, j’ai ENFIN en ma possession, à moi tout seul, dans ma chambre, dans ma ps3:

 

RED DEAD REDEMPTION
Yiiii Haaa \o/

À moi les chevauchées épiquement épiques à travers le Far-West, la chasse au cougar des montagnes et autres bébêtes hostiles du désert, les head-shots à la Winchester (oui bon je débute le jeu ça va!!) et autres parties de poker!!

Pour ne rien gâcher, le héros se révèle être ZE f*cking Badass qui poutre de la loutre avec des revolvers et apparemment (pour le peu que j’ai vu en 3h30 de jeu) le scénario est parmi l’un des tous meilleurs écrit pour un jeu vidéo! Bref j’ai carrément hâte d’en découvrir un peu plus ^^ (ET je veux pas de spoil dans les commentaires merci band d’enculay!). Je suis pourtant tellement fanatique des GTA-Like… Mais celui là m’a d’ores et déjà conquis! Désolé MW2 et BFBC2… Vous allez devoir vous reposer quelques temps, ça ne vous fera pas de mal :D

Bon sur ce, je retourne à mes aventures Cow-boy’tesque et j’espère avoir le temps un jour prochain de pondre un compte-rendu du jeu, histoire de le faire acheter aux derniers irréductibles (et pi en plus j’aurais besoin de copains-cowboy pour le multijoueur) :p

 

« I’m a poor lonesome cow-boyy… I’m a long long way from home… »